Au fur et à mesure que votre bébé grandit, votre lait maternel s’adapte pour répondre à ses besoins nutritionnels.
Votre bébé bénéficiera d’une protection immunitaire naturelle contre les maladies, les allergies et les infections (des oreilles, des poumons et de l’estomac).
Le lait maternel est pratique, frais et à la bonne température. En plus, il est écologique.
Vous récupérerez plus vite après la grossesse et l’accouchement et, plus tard, vous serez exposée à un risque moindre de cancer du sein et de diabète.
L’allaitement est un moyen idéal pour établir un lien affectif avec votre bébé.
L’allaitement : les avantages pour votre bébé et vous
Les experts, comme ceux du Comité canadien pour l’allaitement, recommandent que les bébés soient exclusivement allaités les six premiers mois de vie. L’allaitement peut se poursuivre jusqu’à l’âge de 2 ans, et même au-delà, et des aliments solides appropriés peuvent être introduits vers l’âge de 6 mois.
Apprenez-en plus sur l’allaitement
stock-photo-happy-mother-holding-her-baby-84242518

Quel appétit !

Pendant les premières semaines, vous aurez l’impression de passer votre temps à allaiter. Votre nouveau-né doit être allaité de 8 à 12 fois par jour, et chaque tétée dure entre 15 et 45 minutes. Cette frénésie pour votre lait vous aidera à en fournir une quantité suffisante et vous préparera à faire face aux premières poussées de croissance de votre bébé : la majorité des nourrissons ont doublé le poids qu’ils avaient à la naissance dès l’âge de 4 à 6 mois.

Mais comment pouvez-vous savoir si votre bébé boit suffisamment ? C’est simple, vérifiez ses couches. Si votre bébé mouille de 6 à 8 couches par jour après sa première semaine de vie, c’est qu’il boit suffisamment. Un gain de poids constant est un autre indicateur positif. Après avoir perdu près de 10 % de leur poids à la naissance pendant la première semaine, les nouveau-nés devraient commencer à prendre environ 25 grammes par jour jusqu’à l’âge de trois mois.

Atténuer les malaises

L’allaitement est merveilleux, mais il peut aussi s’accompagner de malaises. Environ 3 jours après l’accouchement, votre lait « montera » et vous aurez l’impression que vos seins sont volumineux, enflés et douloureux. Comment soulager la douleur ? Commencez par allaiter plus souvent. Si cela ne suffit pas, prenez une pompe pour évacuer l’excès de lait de vos seins ou prenez une douche, ce qui peut déclencher le réflexe d’évacuation du lait. Pour réduire l’enflure, vous pouvez appliquer de la glace enveloppée dans un linge.
Quand cela ne fonctionne pas du tout
Dans le cas de certaines mères et de certains bébés, l’allaitement peut ne pas fonctionner. Si vous et votre nouveau-né faites partie de ce groupe, ne vous blâmez pas et ne vous inquiétez pas. Une préparation peut fournir à votre nourrisson tous les nutriments dont il a besoin. Et l’heure du biberon peut quand même être propice à une douce intimité.
Adopter une bonne position
La manière dont vous tenez votre bébé peut faire une grande différence pour votre confort et pour l’écoulement du lait. Alors, quelle est la meilleure position ? La clé consiste à vous tenir le dos droit et à utiliser des coussins pour soutenir vos bras. Détendez vos épaules et amenez votre bébé vers votre poitrine. Il faut que ses épaules et ses hanches soient au même niveau et qu’il regarde directement votre sein. Maintenant, comment tenir votre bébé ? La position assise classique représente une option simple : tenez votre bébé avec le bras du côté opposé à votre poitrine, ses fesses dans le creux de votre coude et sa tête dans votre main. La position du bras opposé est une autre option : tenez votre bébé sous votre bras, comme un ballon de football, sa tête posée sur votre main, face à votre sein. Cette méthode fonctionne bien quand le bébé est très petit.
Il n’y a rien de mieux
Enfamil_A__hor_EF_252x100
Finalement, l’allaitement ne peut se comparer à rien de ce que vous avez pu faire auparavant. N’abandonnez pas, n’ayez pas peur de demander de l’aide, restez positive et n’oubliez pas que l’usage rend maître. Rappelez-vous que beaucoup de nouvelles mères éprouvent des difficultés au début, mais que, bientôt, vous apprécierez l’intimité et les liens affectifs qui s’établiront avec votre bébé lors de l’allaitement. De plus, vous serez rassurée de savoir que vous lui donnez le meilleur départ nutritionnel dans la vie.
nothing
Joignez-vous à Enfamil Premiers moments. Inscrivez-vous maintenant.
Besoin d'aide ? Visitez notre centre d'aide.
© 2018 Mead Johnson & Company, LLC. Tous les droits sont réservés.
CONNECTEZ VOUS AVEC NOUS
Joignez-vous à Enfamil Premiers moments.
Besoin d'aide ?
Visitez notre centre d'aide.
Nourrir bébé : vos options
Vous n’êtes pas seule
L’allaitement est ce qu’il y a de mieux pour les bébés et est préférable autant que possible. Sachez cependant que vous n’êtes pas la seule si vous avez choisi d’offrir une préparation à votre bébé. En fait, selon une étude récente, 9 nouvelles mères sur 10 utilisent une préparation pour nourrissons à un moment donné au cours de la première année de vie de leur bébé, notamment en tant que complément au lait maternel. En vérité, les préparations pour nourrissons actuelles se rapprochent du lait maternel comme jamais auparavant et contiennent les nutriments dont votre bébé a besoin pour grandir et se développer.
Optez pour une préparation contenant de l’ADH
L’ADH est un nutriment essentiel au développement du cerveau et une composante importante du lait maternel. Selon un groupe d’experts*, les préparations pour nourrissons devraient contenir approximativement de 0,2 % à 0,5 % (de 7,2 mg à 18 mg) d’acide docosahexaénoïque (ADH) par 100 mL.
Achetez des tétines et des biberons différents
Les bébés peuvent être capricieux. Alors, achetez différentes sortes de biberons et de tétines et faites des essais pour savoir lesquels votre bébé préfère.
Cinq choses à considérer :
Établissez des liens affectifs pendant l’alimentation au biberon
Câlinez votre bébé, serrez-le contre vous et chantez-lui des chansons comme vous le feriez en l’allaitant et profitez de ce moment d’amour. L’alimentation au biberon permet aussi à papa, à grand-mère et même aux frères et soeurs de tisser des liens affectifs avec bébé.
Assurez-vous que les grands-parents et les gardiennes savent comment préparer un biberon
Il n’est pas difficile d’apprêter une préparation. Insistez néanmoins sur l’importance de suivre les indications figurant sur l’étiquette. Si tout le monde est sur la même longueur d’onde, vous pouvez être certaine que votre bébé obtiendra les nutriments dont il a besoin.
* Koletzko B et al. J Perinat. Med. 2008;36:5-14
ic_menu_circle.svgic_share_circle.svgic_arrow_forward_circle.svgic_arrow_back_circle.svg
FB4.svgtwitter_share.svgpinterest.svg