«Lorsque j’allaitais, je gardais un grand verre d’eau fraîche sur ma table de chevet pour m’aider à rester hydratée pendant les tétées nocturnes.»
La confrontation avec la réalité
Quand ma fille Isabelle est née, l’allaitement a été un véritable défi les premiers jours. Parfois, j’étais frustrée ; parfois, j’avais mal. Mais j’ai persévéré et, rapidement, Isabelle et moi avons été d’humeur détendue et agréable pendant le boire. Je l’ai allaitée pendant de nombreux mois. Si vous avez opté pour l’allaitement, vous aurez peut-être de la chance et tout se passera bien, sans problème ni douleur. Mais si vous êtes comme moi et la plupart des mères sans expérience, attendez-vous à des difficultés. Pour vous aider à surmonter les problèmes les plus courants, voici quelques conseils d’expertes et de mères expérimentées. Ce qu’il lui faut, quand il le faut Pendant la première semaine de vie de votre bébé environ, votre lait maternel s’adapte pour répondre à ses besoins nutritionnels en constante évolution. Au cours des premiers jours, votre lait maternel ressemble à un liquide épais et jaunâtre appelé colostrum. Le colostrum est plus faible en gras que le lait maternel mature, mais il contient davantage de protéines, ainsi que des vitamines et des anticorps qui renforcent le système immunitaire pour aider à protéger votre bébé contre les maladies et les infections.
 
Après 3 ou 4 jours, vous produirez du lait transitoire, d’aspect laiteux, contenant moins de protéines que le colostrum, mais davantage de gras et de lactose (un sucre). Après environ 10 jours, vous commencerez à produire du lait entièrement mature. Votre alimentation influe grandement sur la composition de votre lait maternel. Par exemple, la quantité d’ADH (un type d’acide gras oméga 3 et un élément constitutif important du cerveau) contenue dans votre lait maternel dépend généralement de la quantité présente dans votre alimentation. Ainsi, pour accroître la teneur en ADH de votre lait maternel et favoriser la croissance rapide du cerveau de votre bébé, vous consommerez beaucoup d’aliments riches en ADH, comme le poisson gras. Quoi manger lorsque vous allaitez Suivre le Guide alimentaire canadien est une bonne solution pour vous assurer de combler vos besoins nutritionnels. Vous pouvez télécharger la publication à partir du site web de Santé Canada, au
http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/food-guide-liment/index-fra.php
. Cependant, lorsque vous allaitez, vous dépensez plus d’énergie (de calories) afin de produire du lait. Ainsi, il se peut que vous deviez ajouter deux ou trois portions du Guide alimentaire à votre alimentation quotidienne.